mostra fotografica   arte e cultura   letteratura   musica   cinema e teatro   feste e tradizioni   natura e ambiente   viaggi

popoli indigeni   afroamerica   società   appuntamenti   leggere/ascoltare   studi e ricerche

www.caribenet.info

el portal del Caribe

Afroamerica 

 

 

Archivio   Archeologia e Storia dei Caraibi   2004    2003    2002

bandiera ideata nel 1917 da Marcus Garvey

Archivio Afroamerica    2004  2003   2002   2001

per il rientro nella "nuova patria" africana dei neri americani

 

La Cérémonie du Bois-Caïman



www.haitiglobalvillage.com

 

 

L'historien Pauléus Sannon évoque Boukman, la cérémonie du Bois-Caïman et le pacte africain du sang :

"Sur tous les esclaves qui l'approchaient, il exerçait un ascendant qui tenait du prodige.

Pour faire tomber toutes les hésitations et obtenir un dévouement absolu, il réunit dans la nuit du 14 août 1791
un grand nombre d'esclaves dans une clairière du Bois-Caïman.

Tous étaient assemblés quand un orage se déchaîna. La foudre zébra de ses éclairs éblouissants un ciel de nuages bas et sombres.

En quelques instants, une pluie torrentielle inonde le sol, tandis que sous les assauts répétés d'un vent furieux, les arbres se tordent et se lamentent. Leurs grosses branches, violemment arrachées, tombent avec fracas.

Au milieu de ce décor impressionnant, les assistants, immobiles, saisis d'une terreur sacrée, voient une vieille négresse se dresser.

Son corps est secoué de longs frissons; elle chante, pirouette sur elle-même et fait tournoyer un grand coutelas au-dessus de sa tête...

On introduit un cochon noir dont les grognements se perdent dans le rugissement de la tempête.

D'un geste vif, la prêtresse plonge son coutelas dans la gorge de l'animal... Le sang gicle, il est recueilli fumant et distribué aux esclaves; tous en boivent, tous jurent d'exécuter les ordres de Boukman.

La vieille prêtresse aux yeux étranges et aux cheveux hérissés, psalmodiant des paroles mystérieuses en dialecte africain,
invoquait les dieux des ancêtres.

Tout à coup, Boukman se dresse et s'écrie:


"Le Bon Dieu a fait le soleil qui nous éclaire là-haut, qui soulève la mer et fait gronder le tonnerre.


Ecoutez bien, vous autres, ce Bon Dieu là, caché dans un nuage, nous regarde.


Il voit ce que font les blancs.


Le Dieu des blancs demande le crime, le nôtre veut les bienfaits.  


Mais notre Dieu qui est si bon, vous ordonne la vengeance !


Il dirigera nos bras, il nous assistera.

 

Jetez l'image du Dieu des blancs qui a soif de nos larmes et écoutez la liberté qui parle à notre coeur".

Dans la nuit du 16 août 1791, l'habitation Chaband flambe.

 

Septembre 2005

 

Latinoamerica-online 

Ass. Cult. Imago Mundi - Direttore  responsabile Mariella Moresco Fornasier

  Registrazione presso il Tribunale di Milano n. 768 del 1/12/2000  e n. 258 del 13/04/2004 

ISSN 1824-1360 © Tutti i diritti riservati